L’orgue de Souvigny a été construit en 1782-83 par François-Henri Clicquot, facteur d’orgues du Roy Louis XVI, qui passait pour le meilleur facteur d’orgues de l’Ancien Régime.

Bien que malmené à la Révolution française par suite de la destruction des deux grandes flèches sur les tours, l'orgue Clicquot, en raison de la fiabilité et de la robustesse de sa construction a été conservé sans modification. Très vite, dès la première moitié du XIXème siècle, on s’accordait à reconnaître la qualité de l’orgue de Souvigny. L’excellente qualité de sa construction lui a permis de vieillir sans rien perdre de ses qualités tant mécaniques que sonores. Mise à part la mise au diapason moderne (La = 440, un ton plus haut que celui d’origine) à la fin du XIXème siècle, l’orgue n’a pas été modernisé et il a gardé ses sommiers, sa mécanique et sa composition d’origine. La partie instrumentale a été classée Monument Historique le 22 décembre 1947 et le buffet le 23 mai 1975.

Révélé par le disque, notamment grâce à Michel Chapuis dès 1963, et prudemment préservé de toute restauration intempestive par Henri Delorme, son titulaire de 1971 à 2012, comme aujourd’hui par ses trois successeurs (Pierre Dubois, Jean-Luc Perrot, Madeleine Cordez), l’orgue de Souvigny n’a cessé depuis un demi-siècle d’attirer les organistes du monde entier. Des « master-classes » d’interprétation, ouvertes à des organistes Américains et, plus récemment, Britanniques, ont été organisées à de nombreuses reprises ainsi que des stages d’improvisation.

L’instrument est régulièrement joué en concert, mais aussi lors d’auditions privées, et très régulièrement en semaine par les organistes co-titulaires. Cette présence musicale « habite » véritablement la grande église de Souvigny. Considéré comme l’un des chefs d’œuvres de la facture d’orgue classique française, il est un modèle et une référence, visité par des facteurs d’orgues français et étrangers : c’est pourquoi ses titulaires successifs ont toujours eu à cœur de le faire connaître lors d’auditions publiques et de visites et d’en faciliter l’accès aux organistes et facteurs d’orgues avertis. Depuis 2013, il joue tous les soirs pendant la semaine de la Fête médiévale (fin juillet et début août), touchant ainsi un vaste public, et participant à une action de démocratisation de la musique sous le vocable Présence de l'orgue. L'association des Amis de l'Orgue Clicquot de Souvigny (AOCS), pour une action de réflexion concernant la conservation de l'instrument, met en ligne de nombreuses vidéos de l'instrument, ainsi qu’un site internet dédié à l'historique et la mémoire de l'instrument. L’association Saint-Marc, qui coordonne les Journées Musicales d’Automne contribue à une action de sensibilisation, non seulement grâce aux concerts qu’elle organise, mais aussi par le biais de vidéos et DVD réalisés sur place. L’entretien de l’orgue, propriété de la commune, a été confié depuis 2013 au facteur d’orgues Michel Jurine de Rontalon (Rhône).

 

On ne peut plus hélas affirmer que l’instrument est dans un état général de conservation et de fonctionnement remarquable : de multiples atteintes (corrosion, insectes xylophages dans l'aubier du chêne, dérèglements mécaniques…) ont été soulignés par des avis expérimentés. L'orgue reste toutefois régulièrement utilisé aussi bien pour les offices (messes, mariages, funérailles) que pour des auditions et concerts.

 

L’orgue Clicquot de Souvigny n’est pas une pièce de musée : c’est un instrument de musique vivant qui est pleinement associé aux célébrations liturgiques.

Il est utilisé pour l’accompagnement de la chorale paroissiale (chœur polyphonique) et pour l’interprétation de pièces d’orgue à divers moments de l’office (procession d’entrée, méditation après l’homélie, offertoire, communion, sortie sur les Grands-Jeux).
Les organistes titulaires s’attachent à choisir un répertoire en accord avec les caractéristiques esthétiques de l’instrument et le temps liturgique ; ainsi, l’orgue commente, à sa manière, les différentes célébrations. Il n’est jamais un « bouche-trou », ni un « fond musical », mais un vrai acteur de la liturgie.

 

Parmi les organistes actuels, Jean-Luc Perrot, qui est également compositeur, a écrit des œuvres originales spécialement adaptées à l’instrument de Souvigny, notamment une Suite pour deux organistes (Suite à quatre mains pour l'orgue dans le style français) et, récemment, une Messe des répons, écrite spécialement pour l’office qui s’est déroulé pendant la messe dominicale des Journées Musicales d’Automne 2013 et créée à cette occasion.

 

Les organistes pratiquent également l’art de l’improvisation selon les besoins des moments liturgiques et la demande des célébrants. L’orgue participe à la spiritualité et à  la beauté du culte.

Deux associations veillent à sa conservation, son entretien et son animation :

 

L’Association Saint- Marc (1978  www.souvigny-festival.com)

et l’Association des Amis  de l’Orgue Clicquot (AOCS 2018,  amisorgueclicquotsouvigny.com

 

Il est régulièrement joué dans les divers concerts et aux temps forts de la musique à la prieurale :

Journées Musicales d’Automne et Présence de l’orgue entre autres

Vidéos de l'Orgue

Dandrieu
Orgue Clicquot Souvigny

Extraits du premier Livre d'orgue (1739) de Jean-François Dandrieu (pièces en Sol Mineur et Sol majeur), par Jean-Luc Perrot sur les orgues François-Henri Clicquot (1782) de la Priorale de Souvigny (Allier).
Toutes les vues de cette vidéo proviennent de Souvigny.

Couperin - Dialogue -

Messe pour les Paroisses

Journées Musicales d'Automne de Souvigny (Allier ; France)
Festival de musique Baroque & Classique

 Dernier week end de Septembre


Concert d'Olivier LATRY à l'orgue historique FH Cliquot 1783

Réalisation : Philippe KLINGE
DVD disponible a partir de Juillet 2013
www.souvigny-festival.com 

A PROPOS

Ce site est dédié au Sanctuaire de la Paix de Souvigny

CONTACT

MAISON SAINT-PAUL

Tel : 04 70 35 10 50

 

20 Rue Colombeau,

03000 MOULINS - FRANCE

 

Nous écrire

LE SANCTUAIRE DE LA PAIX

Tél : 04 70 43 60 51

6 place Aristide Briand

03210 SOUVIGNY - FRANCE

Nous écrire

LOGO_diocese_blanc.png
logo saint mayeul et saint odilon

© 2023 - Crédits photos :  J. Damase ; L. Thion ; D. Keller ; P. Saccard ; J. Barge ; A. Evrain ; A. de Sèze ; P. de Longueville ;  M.Keller. - Design du site : Maÿlis Carlier